Stuttgart 2019 : notre bilan

Angeline

C’est avec beaucoup d’émotions que je viens aujourd’hui vous faire mon bilan d’Erasmus, mais par où commencer? Ces 5 mois à l’étranger m’ont fait grandir sur tous les plans, humainement et scolairement parlant. Je rêve de participer à ce programme depuis le collège notamment pour pouvoir étudier en anglais, c’est pour cela que je suis partie direction Stuttgart! Au début, j’appréhendais de partir en Allemagne, ne connaissant pas la langue et n’étant pas attirée par ce pays. Mais figurez-vous que les Allemands parlent super bien anglais, tout en gardant un fort attachement à leurs traditions! En 5 mois, tous mes à priori sur l’Allemagne se sont envolés car j’ai vraiment appris à découvrir cette culture chaleureuse et festive.

A l’école, en plus des étudiants allemands et l’équipe pédagogique qui nous ont accueillis très chaleureusement, j’ai vécu dans une résidence remplie d’étudiants internationaux venus des 4 coins du monde. Soirées, entraide, partage: c’était les maîtres-mots de cette communauté internationale. Là-bas, personne n’était laissé seul et tout le monde trouvait son petit groupe d’amis. Quand on part loin de ses proches dans une ville inconnue, c’est déjà très rassurant. J’ai voyagé rien qu’avec les rencontres que j’ai faites. Mais j’ai également eu beaucoup de temps libre pour explorer l’Allemagne et quelques pays alentours, vous le savez si vous nous avez suivies sur les réseaux sociaux!

L’expérience Erasmus est enrichissante en tout point car elle vous fait sortir de votre zone de confort pour vous faire voyager et apprendre. C’est une chance de pouvoir s’immerger dans une culture et étudier dans une nouvelle école le temps d’un semestre alors je tenais à remercier l’IUT Bordeaux Montaigne et Madame Blot d’organiser de tels partenariats pour enrichir notre cursus et notre esprit. Même si ça peut être intimidant au début, tous les souvenirs que j’ai créés au cours de ces 5 mois resteront à jamais gravés dans ma mémoire. Je suis fière d’avoir pu réaliser tous les projets que je souhaitais au cours de ce semestre à l’étranger, chose que je n’aurais pas pu réaliser en restant dans ma routine bordelaise. Erasmus c’est l’aventure d’une vie, c’est l’aventure que je raconterai encore dans 20 ans, des étoiles dans les yeux. J’ai réalisé mon rêve et je vous souhaite à tous de vous lancer dans cette expérience extraordinaire que l’on ne vit qu’une fois!

Angelina

Rentrée depuis une semaine dans ma petite campagne française, il est temps de faire un bilan de cette expérience Erasmus qui m’a fait grandir et évoluer.

Nous vivons tous l’aventure Erasmus d’une manière différente. Certains se font des dizaines d’amis et sortent en soirée très souvent, d’autres se plongent dans les cours, d’autres encore en profitent pour voyager et découvrir le patrimoine de leur pays d’accueil et de ceux aux alentours. Je fais partie de la troisième catégorie. Amoureuse de voyages, ces quatre mois m’ont offert l’occasion de partir à Copenhague, Munich, Athènes, Berlin et la Crète, en plus de visiter les villes aux alentours de Stuttgart. Mes coups de cœur ? Esslingen, Tübingen, Heidelberg et les jardins de Ludwigsburg.

Si au premier abord Stuttgart ne m’a pas paru être la ville parfaite pour moi, prendre le temps de visiter les villes autour et certains quartiers a été la meilleure décision. L’Allemagne est un pays magnifique si on prend le temps de le découvrir et il regorge de paysages variés, entre les plaines des campagnes, la forêt noire en Bavière, le rythme endiablé et presque rebelle de Berlin, la beauté des jardins, les nombreux châteaux, etc. C’est aussi très simple de voyager depuis Stuttgart car l’aéroport desserre de nombreux pays et villes, et l’Allemagne est un pays frontalier de beaucoup d’autres. 

Erasmus, c’est aussi rencontrer des personnes qui vous marqueront parmi la cinquantaine d’étudiants internationaux qui sont ici en même temps que vous et les étudiants allemands de l’université. Des personnes qui vous poussent dans vos projets, qui deviennent vos piliers pour certains, qui vous permettent de tenir quand ça devient difficile. Une véritable ambiance de soutien règne entre tous les Erasmus. 

Mais l’aventure Erasmus, c’est avant tout grandir. Ces quatre mois à l’étranger m’ont changée et m’ont permis d’évoluer, de me définir, de me construire. Comme dans toute expérience, il y a eu des hauts et des bas, mais chaque événement m’a permis d’apprendre sur moi et sur les autres, de savoir ce que je veux et ce que je ne veux pas. Je sens que je suis plus indépendante qu’avant, que ma vision sur certaines choses a changé. J’ai découvert qui j’étais, et je ne regrette pas d’avoir tenté l’aventure Erasmus. Si vous avez l’occasion de vivre cette expérience, foncez.

Merci à vous d’avoir suivi nos aventures, en espérant qu’on vous a fait voyager avec nous !

Annabelle

Revenir sur cette aventure en quelques mots ce n’est pas simple, beaucoup de moments me viennent à l’esprit. Ce semestre Erasmus a été bien plus qu’un changement, il marque une réelle évolution dans ma vie personnelle comme professionnelle. Ces six mois ont été ponctués de rencontres, de voyages, d’opportunités, et de connaissances. Partir à l’étranger et se confronter à l’inconnu permet d’en apprendre davantage sur soi et le monde qui nous entoure. Parfois il faut savoir partir au bon moment pour mieux revenir. 

Stuttgart par diversité est une ville surprenante, s’y perdre est parfois nécessaire pour saisir ces instants qu’on n’oubliera pas. J’ai pu y rencontrer des personnes formidables, notamment mes amis allemands qui ont su m’intégrer à leur pays et à leurs projets. Et puis mes deux amies de Singapour, Esther et Enkainia avec qui j’ai partagé cette aventure et maintenant ces beaux souvenirs. 

Je suis très reconnaissante d’avoir pu vivre cette expérience. Ainsi je souhaite remercier particulièrement Madame Blot pour sa confiance, et pour nous offrir cette belle opportunité de partir. 

Frühlingsfest, le festival du printemps

Frühlingsfest est le nom donné au festival du printemps. A Stuttgart, on l’appelle aussi Cannstatter Wasen ou simplement Wasen. Ce festival a lieu de mi-avril jusqu’à début mai. Cette année, il finira le 12 mai et cette semaine est donc la dernière pour en profiter! Wasen est connu dans le monde entier comme le festival du printemps le plus grand d’Europe, en 2018 il a atteint un record de visiteurs: 1.6 millions! Alors pour cette 81ème édition du festival, nous avons décidé d’être de la partie!

Impossible de comparer Wasen à une quelconque « foire » ou « fête foraine », impossible par exemple de le comparer à la Foire aux plaisirs de Bordeaux. Wasen est immense, j’ai tout de suite été surprise de l’étendue du festival. Néanmoins, on ne s’y sent pas étouffé bien que la foule soit présente. Les allées sont larges, de quoi profiter à fond du spectacle. Wasen est l’alliance parfaite entre tradition, festivités et attractions. C’est pour cela qu’on ne peut le comparer à d’autres fêtes foraines. En famille ou entre amis, les activités peuvent être diverses. En me baladant dans les allées, j’ai notamment prêté attention aux détails de la décoration, traditionnelle et chaleureuse.

De part et d’autre du festival, vous passerez à côté de « tentes » ou grands chapiteaux où le cœur de la fête se déroule. L’entrée se fait par réservation (on vous donne un bracelet). La plupart des allemands s’y prennent 1 an à l’avance pour espérer avoir la chance de réserver une table ou une place à l’intérieur de ces tentes. Vous pouvez même opter pour une formule complète table + repas + une pinte de bière (boisson nationale!). Dans ces tentes, préparez-vous à danser et sauter sur les bancs au rythme de musiques traditionnelles, boire de multiples pintes de bières et en recevoir l’autre moitié sur la tête. Je vous l’ai dit: le cœur de la fête!

C’est incroyable comme ce festival est un vrai plongeon dans la culture allemande! Une des choses qui m’a le plus plu, c’est ce sentiment d’appartenance à une culture quand vous entrez dans Wasen. Frühlingsfest est une tradition pour les allemands, et ça se ressent comme nulle part ailleurs. Vous trouverez de multiples stands à currywurst, spaetzle et maultaschen (les plats typiques d’ici), des dizaines de variétés de bières. Vous entendrez des chants et sons allemands, et bien sûr vous croiserez beaucoup de monde déguisés en tenues traditionnelles: le lederhosen ou dirndl. J’ai moi-même jouer le jeu pour vous montrer la tenue traditionnelle féminine! Alors, vous en pensez quoi?

  • Angeline

Premiers pas à Stuttgart !

Armées de nos valises pesant 4 fois notre poids et avec un retard de train d’environ 1h, nous sommes bien arrivées à Stuttgart vendredi 01 mars ! Nous avons immédiatement été accueillies par nos buddys (marraines de promo) et emmenées sur nos lieux d’habitation. Pour ma part, je me suis installée tout doucement dans la résidence Filderbahnplatz, celle où la plupart des étudiants internationaux logent. Un vrai sentiment de communauté y règne, nous avons tout de suite été intégrées au groupe. Ici la devise c’est que peu importe ce que tu fais, où tu vas, tu ne seras jamais seul(e). Une manière de nous sentir chez nous, et entourées.

L’exploration de Stuttgart peut commencer ! Stuttgart est une ville allemande très étendue, et très bien desservie par les transports. Elle se présente sous plusieurs niveaux, car le centre ville est entouré de collines. On peut donc observer la ville sous plusieurs perspectives, et c’est très joli ! C’est dans le centre que se trouve le plus important patrimoine de Stuttgart. Schlossplatz est notamment la place principale de la ville, lieu de toutes les rencontres et de tous les évènements. Là également où se trouve le nouveau château, ancienne demeure du roi.

Aux abords de Schlossplatz, on trouve le vieux château mais également le majestueux opéra. Il y a même un lac devant, où nous avons fait la rencontre de canards !

Malheureusement, Stuttgart a été fortement touchée durant la Seconde Guerre Mondiale. C’est pourquoi les vieux monuments se font rares, certains ont même dû être reconstruits. Mais lorsque l’on se balade dans les rues, on trouve encore de belles richesses.

Enfin, nous avons fait nos premiers pas dans notre école pour les 5 prochains mois : Hochschule der Medien. Nous avons été accueillies par le personnel de l’équipe pédagogique et internationale, mais également par les étudiants et l’ESN : Exchange Student Network. Une association d’étudiants qui nous a préparé de nombreux événements pour nos deux premières semaines à Stuttgart ! Encore une semaine de découvertes et de rencontres, puis les choses plus sérieuses (les cours) vont commencer !

  • Angeline