4 jours à Athènes

Il est bientôt temps de partir de Stuttgart, alors j’ai profité d’une semaine et demi de vacances que nous avions au milieu de nos cours pour partir quelques jours en Grèce en amoureux. Au programme : 4 jours à Athènes et 8 jours en Crète ! Je vous écrirai très prochainement un article sur mon séjour sur cette île grecque mais attention spoiler : j’ai A-DO-RÉ.

Mais pour l’instant, concentrons-nous sur Athènes, capitale et plus grande ville de la Grèce, avec plus de 650 000 habitants (hors aire urbaine). Athènes est une ville parfaite si vous aimez vous promener et flâner dans des rues et des jardins, mais aussi si vous êtes plus adeptes des musées et des monuments historiques ou archéologiques. Après avoir passé 4 jours à Athènes, je vous ai préparé un itinéraire pour ne rien rater de cette ville qui a tant à offrir !

Vue de la colline Areopagus

Jour 1

Mon avion n’a atterri qu’en début d’après-midi alors le premier jour n’était pas complet mais j’ai tout de même pu commencer à explorer un peu la ville ! De l’aéroport, il est très simple de rejoindre le centre-ville en bus (au prix de 6 euros) ou en métro (10 euros) en une heure environ. Sur place, le ticket de transports métro-bus-tramway coûte 4 euros pour une journée. Le réseau de transports est très bien développé et vous permet d’aller un peu partout dans la ville.

Nous avions décidé de rester dans un Airbnb pour pouvoir vivre au maximum une vie proche des habitants et pouvoir cuisiner après avoir été au marché. Beaucoup de logements existent à des prix très raisonnables alors je vous conseille vraiment cette solution pour rester quelques jours à Athènes ! Notre Airbnb était dans le quartier de Attiki, un quartier populaire mais rempli de charme. Nous avons profité de la fin d’après-midi pour nous y promener en nous perdant dans les rues. Fait intéressant sur Athènes : beaucoup de rues (surtout les grandes rues et avenues) sont bordées d’arbres pour que les trottoirs soient à l’ombre, ce qui n’est pas de refus quand il est fait 31 degrés sans vent !

Au détour des rues, nous avons notamment pu découvrir l’église Saint-Panteleimon et ce que je peux vous dire, c’est que les Grecs sont très doués pour construire des églises ! Nous nous sommes également promenés dans le parc Pedion Areos, l’un des plus grands parcs publics de la ville. Un grand bol d’air frais en pleine ville ! Nous sommes ensuite rentrés à notre Airbnb pour nous reposer afin d’attaquer la première vraie journée de notre séjour.

Jour 2

Nous avons commencé cette journée par un incontournable d’Athènes : la place Monastiraki et son marché où vous pourrez trouver des stands de fruits à des prix défiants toutes concurrences. 1kg de fraises pour 1,20 euros, imbattable pour des fraises si goûteuses ! Nous avons ensuite marché pour rejoindre le premier monument archéologique sur notre chemin : l’ancienne Agora d’Athènes. Le site est très grand et impressionnant, et son musée est également intéressant pour observer quelques statues et objets anciens retrouvés sur les lieux.

LE bon plan de ce séjour, c’était le pass à 30 euros (ou gratuit pour les étudiants) qui nous a permis de visiter l’ancienne Agora d’Athènes, l’Agora romaine, le site de Kerameikos, le site de Lykeion, la bibliothèque d’Hadrien, le temple de Zeus et l’Acropole. Nous vous conseillons grandement de prendre ce pass vendu sur chacun de ces sites pour pouvoir tous les voir à moindre coût, étant donné que l’Acropole seule coûte déjà 20 euros et chaque autre site environ 4 euros. Cela vous évitera également de refaire la queue à chaque fois pour acheter votre ticket.

Après l’ancienne Agora, nous nous sommes rendus vers la bibliothèque d’Hadrian située non loin. N’hésitez pas à vous promener dans les rues si vivantes et remplies d’histoire lorsque vous allez d’un site à un autre, vous ne le regretterez pas ! Tous les sites sont globalement situés dans l’hyper-centre d’Athènes, vous pouvez donc tout faire à pieds. Nous avons donc marché jusqu’au quartier de Kerameikos (littéralement « céramique » en français), l’ancien quartier des potiers. N’oubliez surtout pas votre casquette/chapeau et votre crème solaire, car le soleil tape beaucoup et les sites archéologiques ne sont pas ombragés !

Site de Kerameikos

En fin d’après-midi, nous nous sommes enfin dirigés vers LE site le plus visité d’Athènes : l’Acropole. Si vous le pouvez, aller à l’Acropole dès l’ouverture à 8h du matin pour éviter la chaleur et les touristes, ou en fin d’après-midi pour éviter les groupes de touristes comme ceux des croisières, qui font généralement les visites tôt le matin. Mais globalement, il y a toujours du monde. L’Acropole vaut clairement le détour et nous n’avons pas regretté de l’avoir visitée, car ce lieu est rempli d’histoire et très impressionnant. La vue est également imprenable, et vous pourrez vous rendre compte de la grandeur de la ville que l’on ne soupçonne pas forcément. Comptez environ 1h pour visiter l’Acropole. Nous avons décidé de ne pas faire le musée de l’Acropole, mais comptez 10 euros en plein tarif si vous souhaitez le faire.

Le Parthénon

Un autre incontournable d’Athènes est le quartier de Pláka, situé en contrebas de l’Acropole. C’est le quartier le plus ancien de la ville, qui est maintenant devenu LE lieu pour sortir le soir, dîner et boire un verre. Encore une fois, baladez-vous dans les rues, perdez-vous, et allez découvrir le petit quartier de Anafiótika, un quartier dans un quartier, avec des maisons blanches et des petites ruelles semblables aux paysages des îles grecques. N’oubliez pas de regarder les murs qui vous entourent, vous pourriez tomber sur des œuvres de street art qui valent le coup ! Pláka est certainement mon quartier favori d’Athènes (pas très original je sais), et je vous le conseille mille fois !

Jour 3

Pour ce troisième jour, nous avons commencé par visiter les jardins nationaux d’Athènes. Une grande bouffée d’air frais en pleine ville, et ça fait un bien fou ! Je vous conseille tout de même de faire cette visite en après-midi quand il fait chaud. Nous sommes ensuite allés sur le site archéologique de Lykeion. Ce n’est pas un site que je vous conseille car il n’y a rien de particulièrement intéressant ni même impressionnant à découvrir. Le site est situé assez loin des autres donc ne perdez pas de temps à y aller, ou alors baladez-vous simplement dans les rues aux alentours.

Un site que je vous recommande mille fois au contraire : le stade Panathenaic qui a accueilli les premiers Jeux Olympiques modernes. Ce lieu vaut clairement le détour, mais je vous conseille d’y aller le matin pour ne pas mourir de chaud. Nous avons été très surpris par la grandeur et la hauteur du stade. Comptez 4 euros pour y accéder, mais croyez-moi, vous en serez pas déçus, et vous pourrez même visiter le musée du stade avec une exposition d’affiches des Jeux Olympiques depuis leur création. 

Non loin du stade se trouve le temple de Zeus et la porte d’Hadrien, deux autres monuments et sites archéologiques. Nous avons ensuite visité le dernier site de notre pass : l’Agora romaine.

Un énième incontournable d’Athènes est d’aller boire un verre sur un rooftop afin d’admirer la ville de nuit dans un cadre vivant, souvent à l’écart des touristes. Nous avons testé le bar 360 Rooftop pour notre part et nous avons beaucoup aimé !

Jour 4

Nous avons attaqué notre dernier jour à Athènes en nous promenant dans le quartier de Exárcheia, connu pour son ambiance très citoyenne où les habitants gèrent beaucoup de choses eux-mêmes depuis la crise. Le quartier est également présenté comme le berceau de l’anarchisme en Grèce et est recouvert de tags et d’œuvres de street art. 

La chaleur écrasante typique d’Athènes (35 degrés mais ressenti bien plus élevé) a finalement eu raison de nous et nous avons décidé de nous réfugier dans le Musée Archéologique d’Athènes. J’avais lu sur plusieurs blogs que c’était le plus complet de la ville en terme d’archéologie, et je ne peux que vous dire que c’est vrai ! Comptez environ 2h pour faire le tour du musée sans forcément vous arrêter à toutes les œuvres, mais prévoyez plus si vous êtes de grands fans d’archéologie. L’entrée est à 10 euros ou gratuite pour les étudiants.

Avec cette chaleur, et comme nous avions fait tout ce qu’on voulait en 3 jours, nous sommes rentrés nous reposer avant de ressortir pour notre dernière soirée et réaliser le dernier incontournable de la ville : monter sur la colline Areopagus et admirer le coucher du soleil et la ville de nuit. Athènes est toute aussi jolie de jour comme de nuit, je vous conseille donc vraiment de prendre du temps pour vous y promener une fois la nuit tombée.

Quoi et où manger à Athènes ?

En vrac, je vous donne quelques spécialités grecques que vous devez ABSOLUMENT tester pendant votre séjour : le souvlaki (de la viande en brochette), le gyros (viande à kebab), la feta grillée, les glaces en général (ce sont des grands adeptes de crème glacée), l’expresso ou le cappuccino Freddo (du café glacé à tomber par terre et si peu cher), la pitta et le koulouri (un pain recouvert de sésame qu’ils mangent beaucoup comme ici en Allemagne on mange des bretzels). 

Je vous partage également mes meilleures adresses à Athènes :

  • Rozalia : un restaurant typique dans le quartier de Exárcheia, dans un cadre ombragé et charmant.
  • Quick Pitta : premier restaurant que nous avons testé en centre-ville, à tester si vous voulez goûter à plusieurs spécialités grecques en « petites » quantités.
  • Yard Restaurant : situé proche du musée de l’Acropole, ce restaurant est assez touristique mais reste très bon.
  • 360 Rooftop Café/Bar : un rooftop charmant et végétal pour boire un cocktail ou verre de vin avec vue sur l’Acropole. Vous pouvez même y manger un morceau.
  • Le marché de la place Monastiraki pour faire le plein de fruits et légumes.

Sachez également que le pouvoir d’achat est beaucoup moins élevé que dans d’autres pays européens comme la France ou l’Allemagne, vous pourrez donc bien manger pour moins de 10 euros par personne.

Si vous souhaitez plus d’adresses et la liste complète des lieux que j’ai pu citer ici, cliquez sur ce lien pour accéder à notre carte Google qui nous a permis de nous repérer pendant notre séjour.

Quelques conseils :

  • Si vous le pouvez, visitez Athènes entre octobre et mai, et évitez les mois les plus chauds ou vous ne profiterez pas à fond de votre séjour.
  • N’oubliez pas votre chapeau/casquette et votre crème solaire si vous voulez éviter les coups de soleil et l’insolation.
  • Prenez un logement en Airbnb ou appartement à louer pour pouvoir acheter vos légumes dans les divers marchés de la ville et les cuisiner, il n’y a rien de meilleur !
  • Si vous êtes étudiant, pensez à votre carte étudiante car beaucoup de monuments et de musées sont gratuits pour vous, ce qui n’est pas négligeable.
  • Sortez vos baskets de marche car Athènes est une ville en relief et beaucoup de sites comme l’Acropole sont plus facilement accessibles avec de bonnes chaussures.
  • Visiter un maximum de sites le matin pour éviter les touristes mais aussi pour éviter la chaleur. Chaque jour, nous finissions par rentrer vers 16h pour nous mettre au frais avant de ressortir vers 19h.

Je pense que 3 jours sont largement nécessaires pour visiter Athènes si vous voulez faire tous les principaux monuments et sites ainsi que vous promener un peu dans les rues des quartiers touristiques ou plus populaires. J’avais entendu dire qu’Athènes est une ville réputée pour être soit adorée, soit détestée, ce que je peux comprendre car elle reste une ville très peuplée, parfois sale dans certains quartiers, assez polluée et faite pour les amateurs d’histoire et d’archéologie. Mais malgré tout ça, ce que je retiendrai d’Athènes, ce sont ses habitants que j’ai trouvé adorables, le mélange entre urbanisme et archéologie, la diversité de cultures, ses quartiers populaires qui vivent en dehors du tourisme, et bien entendu son histoire !

À bientôt !

-Angelina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *